Le point sur le rapport entre l’apport en protéines et le mythe du danger qu’elles peuvent représenter pour les reins.

Parmi les mythes très répandus autour de la supplémentation alimentaire, la fonction rénale apporte son lot de bêtises avec un éventuel impact des protéines sur les reins. En effet, pour le commun des mortels, augmenter sa ration de protéine engendrerait une fatigue des reins qui au final le rendrait déficient.

Pourtant, lorsque l’on regarde le régime alimentaire de certains (beaucoup de viande et si possible de la viande rouge), on ne parle pas de risque pour cet organe filtrant. Comment une protéine issue d’un steak présenterait-elle moins de risque qu’une protéine en poudre ?

Le mythe sur les protéines qui abiment les reins

Plutôt que de définir le mythe, voici un extrait de soi-disant experts (ou utilisant des sources « sures » que l’on peut trouver sur Internet :

« En fait les protéines qui aident notre organisme sont véhiculés par le sang jusqu’aux différents organes qui les utilisent. Au passage dans le sang les protéines, passent par le rein qui sert de filtre. Or les protéines qui sont de grosses molécules viennent « abîmer » ce filtre quand on en consomme en trop forte quantité comme le font certains sportifs ou lors de dopage. De plus les protéines dégradées sous forme de déchets sont éliminées par le rein sous forme de créatinine. Donc plus on prend de protéines plus le rein « s’encrasse » au premier passage, et plus il devra travailler et donc s’abîmer pour éliminer les déchets. »

Cette citation est intéressante car elle comporte quasiment toutes les erreurs possibles sur ce sujet.

Les protéines et leurs tailles

Pour information, les protéines sont ‘cassées’ par la digestion pour être apportées aux différents organes sous forme d’acides aminés et de peptides (assemblage d’acides aminés).

Ainsi, la grosseur des protéines n’a pas de relation directe avec le fonctionnement du rein.

Les protéines et la créatinine

La créatinine est produite lorsque nos muscles utilisent de l’énergie (pour se contracter, pour augmenter la température du corps…). Plus on consomme d’énergie, plus on produit de la créatinine. Plus on a de muscles (sportifs), plus on utilise d’énergie, plus on produit de créatinine.

De plus, beaucoup confondent créatinine et cause de dysfonctionnement du rein. La créatinine n’est qu’un marqueur, pas une cause de dysfonctionnement. C’est comme dire que la fièvre (indice de maladie) est la cause de la grippe…

Quel est le rapport avec les protéines mangées ?

La réalité scientifique

Poortmans (2000), illustre physiologiste sportif, nous montre ICI que les sportifs présentent plus de créatinines que les sédentaires. Cela est tout à fait normal puisqu’ils consomment de l’énergie en faisant leurs entraînement. Cependant, il n’y a pas de différence significative entre les différentes quantités ingérées (de 1,26 à 2,8 g par kg de poids de corps et par jour).

Les experts en protéines qui vous présentent un quelconque danger pour le rein peuvent aller se rhabiller.

Et la créatine ?

La créatine est une protéine, donc elle devrait produire les mêmes risques que ceux présentés par les crieurs de vérités.

Pourtant, une étude datant de 2008 montre exactement l’inverse de ce mythe : la créatine pourrait permettre d’améliorer le fonctionnement des reins.

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Et pour vous ?

Une précision doit-être apportée à cet article : les protéines ne présentent aucun risques pour la fonction rénale pour les sujets sains.

Si vous présentez des problèmes sur cet organe, ce dernier réagira différemment à l’alimentation et seul un professionnel (nutritionniste) pourra vous établir une diète en conformité avec votre état.

Mais ne mélangez pas un risque pour un malade et un risque pour une personne saine. Si vous n’êtes pas allergique à un aliment, vous ne vous l’interdisez pas parce que certains le sont ? Là c’est pareil !

Toutefois, pour un bon fonctionnement global de votre corps, pensez à avoir un bon équilibre acido-basique, en compensant votre apport en protéines par un apport en légumes important.

On en parle sur le forum : Les Protéines Et Les Reins : La Vérité